Ahlala, le fameux abordage en bar et boites de nuit. Épreuve mentale tant redoutée des débutants en séduction. Démystifions tout de suite cette étape : aborder une fille, ce n’est RIEN en comparaison des difficultés qui vous attendent !

Vous pensez que c’est le plus dur ? Détrompez-vous ! Si déjà vous flippez à l’idée d’aborder une fille, qu’en sera-t-il lorsque vous devrez la ramener chez vous et remplir votre devoir biologique de mâle ? TOUT reste à faire, et vous prendrez des refus bien plus déstabilisants dans les étapes qui suivront. C’est bien plus difficile d’esquiver le refus d’une fille au moment de l’embrasser, qu’au moment de l’abordage.

Donc pas de panique, et démystifions immédiatement cette étape non-clef de la séduction.

 

Votre voix, votre langage corporel : 90% de l’abordage

Peu importe la phrase que vous prononcerez. Peu importe les mots que vous utiliserez. Peu importe si votre blague fait mouche ou pas. Tout cela n’est rien en raison de l’importance prépondérante de votre VOIX et de votre langage corporel de mec en chasse. En effet, la plupart des gens se concentrent (à tort) sur la phrase à prononcer en allant voir une fille, en oubliant tout le reste. Exemples :

  • « Tu dis quoi toi pour l’aborder ? »
  • « T’as pas une bonne phrase d’accroche ? Je sais pas quoi lui DIRE »
  • « C’est quoi LE meilleur opener pour accrocher une fille ? »
  • « J’hésite entre deux phrases d’abordage, tu préfères laquelle ? »

STOP, quelle erreur bordel ! Et que ce soit dans les émissions télé, ou dans les bronzés font du ski, LA phrase d’accroche est souvent décrite comme étant LE truc qui fait la différence…..et mécaniquement, cela devient LA source de stress. VOTRE source de stress. Et la boucle est bouclée !

Changeons cela : retenez bien que c’est un LEURRE, et que votre phrase d’accroche n’est PAS le facteur décisif de si vous allez être bien reçus ou non. Concentrez-vous donc sur la tonalité de votre voix, et non pas sur les mots qui en sortent. Si vous comprenez ça, vous avez déjà résolu la moitié du problème, et votre niveau de stress devrait déjà diminuer.

Voici donc les choses sur lesquelles vous devez vous concentrer en priorité :

  • Le TON de votre voix,
  • La POSTURE de votre langage corporel,
  • Votre REGARD, qui doit transpirer l’homme sûr de lui et n’en ayant rien à foutre de ce qu’elle peut penser !

barry-white

Cet homme est un modèle de la voix grave, qui est très séduisante.

 

Avant tout, observez !

En allant voir une fille, surtout si vous êtes en soirée, et même si vous êtes bourré, je vous recommande d’éviter de draguer tout ce qui bouge dès le départ. Pensez d’abord à repérer la vibe de la soirée, voir si les gens semblent faire la fête, ou si l’ambiance est plutôt morose. C’est très important, car la VIBE de la soirée change tous les soirs, est imprévisible, et n’est jamais la même d’un soir à l’autre.

L’observation est très rapide, mais nécessaire. Avant de faire charger la cavalerie, prenez la peine de repérer le terrain. Cherchez les filles en groupe de deux (car les plus ouvertes à se faire aborder), celles qui sont seules, et les gros groupes imperméables. Vous pourrez ainsi savoir quoi faire dans l’immédiat : attaquer directement un groupe de fille, de deux si possible, ou tout simplement socialiser dans l’attente de meilleures perspectives.

 

La patience est une vertu.

Il est INUTILE de se presser en abordant tout ce qui bouge tel un mort de faim. Le maitre mot : SOYEZ PATIENT ! Il est très courant d’esquisser beaucoup de refus, ou de ne pas captiver l’attention des filles, notamment en début de soirée. Cela est parfaitement normal, donc ne vous froissez pas. Il va vous falloir être PATIENT, et continuer de passer la soirée normalement en continuant d’aborder. Les filles ne vont JAMAIS vous tomber dans les bras dès le début de soirée, même en étant très bon, même avec la meilleure façon d’aborder au monde. Vous n’êtes pas dans un film Américain, vous êtes dans la vraie vie.

 

Comment encaisser un refus

Alors je comprends que ce simple chapitre ne suffira pas à vous rendre insensible à la PEUR du râteau. Je vais donc vous donner plusieurs astuces pour vous apprendre à devenir insensible et ne plus y faire attention :

  • Prenez les râteaux à la RIGOLADE. Alors ça, c’est l’astuce ULTIME pour désacraliser l’abordage. Faites un concours avec vos potes, à savoir celui qui prendre la râteau le plus LOL, le plus WTF, le plus rigolo. Penser ainsi va totalement désacraliser l’abordage, ,et vous encourager à y aller pour vous marrer un bon coup. En raisonnant comme cela, au lieu d’y aller la boule au ventre, vous y irez avec le sourire…..et de façon générale, le double effet kisscool se déclenche : comme par magie, vous êtes mieux reçus ! E au pire des cas, vous raconterez votre violent râteau aux copains, cela fera de belles histoires à raconter lors d’un week-end avec vos potes.
  • Vous ne connaitrez JAMAIS la vraie raison du refus. Une fille peut vous mettre un râteau pour des dizaines de raisons, que vous ne connaitrez jamais ! Elle ne vous rejette PAS parce-que vous êtes trop moche, ni parce-que vous n’êtes pas assez riches, ni autre raisons par rapport à vous. Une fille peut vous rejeter qu’ elle a un copain et tient à lui, parce-qu’elle n’est émotionnellement pas prête à se faire séduire, parce qu’elle n’a pas envie, ou encore parce-qu’elle est sur un autre coup. Mais peut aussi le faire parce-qu’elle n’aime que les chinois, parce-que son ex est là près du bar, ou encore parce-qu’elle veut attirer uniquement des hommes riches qui transpirent le fric. J’ai même déjà vu des filles embrasser des mecs JUSTE pour rendre jaloux leur ex, et ceci fait, rejeter tous les mecs qu’elle avait embrassés de façon sèche. Et il y a des dizaines d’autres raisons qui existent, toutes aussi mondaines que farfelues. Et la plupart ne sont pas devinables. Donc autant ne pas se prendre la tête avec les raisons de son refus : vous ne le saurez JAMAIS.
  • C’est tant pis pour ELLE. Il faut le prendre comme ça : quand une fille refuse votre approche, c’est tant pis pour elle. Elle n’aura jamais la chance de vous connaitre. C’est son choix, vous le respectez, et passez à la suivante.

 

Une de perdue, dix de retrouvées.

Le monde de la nuit est synonyme d’abondance. Il y a des dizaines et des dizaines de filles, toutes plus bonnes les unes que les autres. Même si vous abordez une bombe, pensez-vous vraiment utile de vous prendre la tête sur les raisons de son refus ? Bordel, il suffit de regarder autour de soi : il y en a PLEIN d’autres, vous avez le choix. La concurrence est là, donc autant en profiter non ? Ne bloquez pas votre esprit sur une fille en particulier, il y en a largement assez pour tout le monde.

  • Dans 10 minutes, elle aura déjà oublié votre phrase d’accroche. Et cela m’est arrivé des dizaines de fois. J’ai fait le constat qu’une fille se souvient TOUJOURS de ce que vous dégagiez en allant lui parler (= confiance/virilité), mais très rarement de la phrase que vous avez utilisée. La conclusion s’impose d’elle-même. Faites l’essai vous même avec une fille avec qui vous couchez, et demandez-lui de se rappeler de votre phrase d’approche. Dans l’écrasante majorité des cas, elle ne s’en souviendra même-pas.
  • Les jeux sont DÉJÀ faits. Comme vu plus haut, inconsciemment, si la fille n’est pas réceptive avec vous, elle ne le sera jamais, et-ce pour X raisons. les dés sont déjà jetés sur votre futur compatibilité. Vous êtes ce que vous êtes, et elle aussi. En allant l’aborder, vous allez juste dévoiler vos jeux de cartes, et voir s’ils sont COMPATIBLES. Si c’est le cas, vous serez bien reçus. Sinon, elle prononcera un refus. Dans tous les cas, les jeux sont déjà faits avant-même que vous ne tentiez votre chance. Aborder une fille consiste simplement à voir si ça match ou pas.

 

Exemples de phrases d’accroches

Toujours pas rassurés ? Encore frileux ? Je me doute que vous l’attendiez, pour cette fois je vais vous faire plaisir. Voici quelques phrases d’accroche de mon cru, qui fonctionne avec ma façon de draguer et que je ressors régulièrement. Vous allez constater que mes openers sont en apparence soit stupides, soit WTF. Je les commente avec une petite phrase pour vous expliquer pourquoi ces façons d’aborder peuvent fonctionner. Mon défi en tant que dragueur confirmé est de sortir l’opener le plus WTF, et aller toujours plus loin dans l’absurde…..et faire que ça fonctionne quand même !

Un prérequis toutefois : vous devez absolument ASSUMER ce que vous dites ! Si vous parlez de cul, ou prononcez une phrase un peu folle, et-ce dès la phrase d’accroche, il faut l’assumer à 200%, sinon c’est la méga honte assurée et vous repartirez rouge comme une écrevisse ! Cette mise en garde faite, vous pouvez lire ce qui suit.

serge-le-seducteur

Fait comme l’oncle Gainsbourg : parle comme un cochon, mais assume.

 

Aborder en solo

Salut, je t’ai vu, et je me suis dit que j’allais te parler.

      • Très SIMPLE, mais efficace. A enchainer très vite sur autre chose.

Hello, je me fais draguer non-stop depuis tout à l’heure par la fille là-bas (montrer une fille au hasard), tu peux faire genre « on est mariés » et qu’on s’aime très fort ? Attention tu dois être crédible, sinon elle ne me lâchera pas !

      • L’idée est de créer un contexte FUN dans lequel elle va devoir jouer le rôle de la fille à fond sur vous. Et au passage, vous mentionnez explicitement que vous n’arrêtez pas de vous faire draguer pas d’autres filles (= prizing). C’est une très bonne façon d’aborder une fille en créant un contexte qui vous facilitera la suite.

Salut, je suis super timide avec les filles, et je me prends que des vents depuis tout à l’heure. Et comme tu as l’air toute gentille, je me suis dit que tu serais peut-être la bonne.

      • Autodérision à 200%. Vous prononcez une phrase de timide amoureux, mais avec le langage corporel d’un mec confiant et séduisant. Elle sera charmée par cette DUALITÉ, et en retiendra que vous devez être très confiant pour l’aborder avec une phrase pareille.

Salut, je cherche des gens pour boire à la paix dans le monde, partante ?

      • Difficile de dire non à la paix dans le monde ! La plupart du temps, elle trinquera avec vous. Il faut ensuite embrayer très vite sur autre chose.

 nip-tuck-2-filles

Confiance, sourire, et autodérision. Le cocktail ultime.

 

Aborder deux filles (avec un pote)

Salut, on vous a vus, et on s’est demandé qui était la plus folle de vous deux.

      • Simple et efficace. Opener axé sur le FUN.

Hello, depuis qu’on est arrivée on ne s’est pas fait draguer une seule fois, on a besoin de votre aide, car on devient désespérés !

      • Autodérision en groupe. Enchainer rapidement sur un autre sujet.

Salut les filles, nous sommes gays, on s’aime très fort, et nous cherchons des amies filles qui ne viendront pas nous draguer ce soir.

      • Autodérision à 200%, et très forte dualité. En effet, vous affirmez que vous êtes gay, mais elle sentira que ce n’est pas vrai par votre ATTITUDE. Et comme nous l’avons vu, ce qui compte n’est pas ce que vous dite, mais votre attitude.  Cette dualité montrera deux choses : que vous avez confiance en vous, et que vous n’êtes pas en chien sur elles. Et rien qu’avec ces deux qualités, vous vous démarquerez de beaucoup de mecs.

 

Aborder trois filles (ou plus)

Comme j’en avais parlé précédemment, j’évite d’aborder les groupes de plus de trois filles. C’est assez “touchy” à gérer, et à moins d’avoir plusieurs bons dragueurs avec soi pour gérer correctement les copines, vous avez de grandes chances de prendre le revers de protection du groupe qui refuseront de se faire aborder pas de vils chasseurs comme fous. Pour mieux gérer votre ÉNERGIE, ce qui est très important, je vous propose deux solutions :

  • Soit d’attendre que le groupe se scinde en sous-groupes, afin de pouvoir attaquer individuellement une fille, ou deux à la fois au maximum.
  • Soit ignorer le groupe, et concentrer vos efforts sur les filles seules ou à deux (= meilleure chance de succès).

Pour ma part, je préfère la deuxième option. Mais si une fille d’un gros groupe m’a vraiment tapée dans l’œil, j’attends qu’elle se retrouve un peu plus isolée….ou alors je me pointe au milieu du groupe et je lui dis de me suivre en dehors du groupe. L’important étant de ne pas rester avec le groupe à côté, car vous allez tôt ou tard vous prendre des charges de la part des copines si personne ne s’occupe d’elles (si vos copains s’en occupent, c’est bon).

munichoise

Regardez comme elles ont l’air toutes gentilles et adorables 🙂

 

VOTRE opener

Le stade ULTIME du dragueur : créer VOTRE propre opener pour aborder une fille !

Certaines des phrases mentionnées plus haut peuvent paraitre stupides ou trop directes, c’est un point de vue que je peux parfaitement comprendre. Ces phrases d’accroches correspondent à ma façon de draguer, tournée sur l’autodérision. Vous devez faire de même avec VOTRE personnalité. Si vous débutez, vous pouvez copier quelques openers ou façons d’aborder pour vous lancer et se décoincer, mais ensuite essayez d’inventer les vôtres qui correspondront davantage à votre personnalité (unique à chacun).

Les openers et façons d’aborder que j’ai listés n’ont pas pour but d’être recopiés mot pour mot, ils sont là pour vous donner la conclusion suivante : il est POSSIBLE d’aborder une fille avec une phrase stupide. Car ce qui fera la différence, c’est votre langage corporel. C’est ça qui compte vraiment. Soyez viril, confiant, séduisant, ET direct, et peu importe ce que vous direz, la fille.

 

Conclusion

Comme je vous l’ai dit plus haut, le moment d’aborder une fille est injustement considéré comme l’étape la plus stressante d’une interaction avec une fille. Il n’en est RIEN ! Croyez-moi que vous serez bien plus stressés au moment de vous confronter à ses refus de coucher qu’à ses refus de parler avec vous.

Voyez cela comme un jeu : un truc amusant, où vous retiendrez les bonnes interactions, mais aussi les rejets les plus WHAT THE FUCK ! C’est mon secret pour ne plus avoir peur des râteaux ou d’aller voir une fille. Et croyez-moi….ça marche 🙂 🙂

 

Pour aller plus loin :

De dizaines d’autres techniques sont détaillées dans mon Ebook sur la drague en bar & boite de nuit !


7 Réponses

  1. Cedric

    Quand cest ton premier abordage, tu flippes pas du tout ? Jaimerai bien voir ça 🙂

    Répondre
    • dragueurdeparis

      Ça m’arrive quelque fois en étant “à froid “, mais c’est rare maintenant 🙂je le vois comme un jeu. Avec plaisir !

      Répondre
  2. Greg

    je me prend encore la tête sur les openers, je vais m’inspirer de ton article🙂 Au passage merci pour blog en général que je suit depuis peu, y’a du contenu !

    Répondre
  3. The snake

    Jai achete ton ebook apres avoir lu ton article, cest agréable à lire et très bien écrit ! Continue mec

    Répondre

Laisser un commentaire