Accueil » Techniques de drague » Techniques pour Aborder et Séduire une femme » Elle me plaît mais j’ai peur : 6 étapes pour passer à l’action

Elle me plaît mais j’ai peur : 6 étapes pour passer à l’action

⚠️ Hey toi, oui, toi qui fixes ton écran avec l’intensité d’un chat devant une souris virtuelle.

T’as vu cette nana qui te fait vibrer, celle qui te donne envie de conquérir le monde juste pour capter son regard ?

Mais voilà, elle te file les chocottes.

Pas de panique, champion.

Que tu sois sur le point de l’aborder ou que tu te liquéfies rien qu’en y pensant, t’es au bon endroit.

✅Je suis Mike, ton coach en séduction, et si y’a bien un truc que je connais, c’est comment transformer tes “elle me plaît mais elle me fait peur” en “elle m’a dit oui pour un rendez-vous”.

Avec des années d’expérience sur le terrain, des fails monumentaux et des succès éclatants, je suis là pour te guider dans cette jungle qu’est la séduction.

Des premiers signes d’intérêt à la calibration de ton approche selon le contexte, on va tout décortiquer.

Alors, prêt à devenir le roi de la jungle ?

1. Assure-toi qu’elle est intéressée

⚠️ Ok, mec, on plonge direct dans le vif du sujet.

Tu l’as repérée, elle, cette bombe qui te fait fantasmer dès que tu fermes les yeux.

Mais avant de foncer tête baissée, pose-toi la question qui tue : est-ce que c’est réciproque ?

Avant de jouer les Don Juan, assure-toi qu’elle est au moins un peu sur la même longueur d’onde.

Obtiens +30 likes sur Tinder ce soir !

Grâce à ce nouvel outil crée en 2024 par un spécialiste des applis de rencontre :

7,427+ inscrits nous font confiance

Sinon, t’es bon pour te prendre un mur.

Allez, voici comment déchiffrer ses signaux.

savoir-si-on-plait-a-une-femme-signe-dinteret

Premièrement — Le REGARD :

Le regard, c’est le GPS de la séduction, mec.

Un coup d’œil peut te mener droit au paradis ou te laisser sur le bas-côté.

Si elle te regarde comme elle regarde son dessert préféré, bingo !

Mais si c’est le même regard que quand elle vérifie si le bus arrive, oublie.

Un regard qui insiste, qui cherche le tien, c’est signe qu’elle est peut-être open à ce que tu proposes.

Deuxièmement – Comment elle te PARLE :

La manière dont elle te parle, c’est un peu comme son CV pour entrer dans ta vie.

Si elle utilise des mots doux, si elle a cette intonation qui te fait sentir que t’es le seul mec dans la pièce, mec, c’est bon signe.

Mais attention, si elle te parle comme à son petit frère ou pire, comme à son pote, t’as du souci à te faire.

Une fille intéressée, c’est une fille qui cherche à en savoir plus sur toi – tes goûts, tes passions, tes projets.

Si elle s’en fout, elle te fera pas perdre ton temps avec ça.

Troisièmement — La PROXIMITÉ :

Si elle cherche constamment à réduire l’espace entre vous, c’est qu’elle est confort avec ta présence.

Une fille qui se barre dès que tu t’approches, c’est signe que t’as autant de chances qu’un glaçon en enfer.

Mais si elle trouve des excuses pour rester près de toi, si elle aime bien traîner après les cours ou le boulot juste pour papoter, c’est qu’elle kiffe ta compagnie.

Attention, l’ami, ne tombe pas dans le piège de l’interprétation excessive.

Toutes ces signes, c’est comme un puzzle.

Une pièce seule, ça veut rien dire.

Mais si tu commences à voir l’image se former, là, t’es sur la bonne piste.

Et surtout, ⚠️ rappele-toi que chaque nana est un univers à part.

Ce qui marche avec une, marchera pas forcément avec une autre.

Faut ajuster ton radar en fonction du spécimen que t’as en face.

>> Tu veux rencontrer plus de femmes qui te plaisent ? Consulte notre guide gratuit.

2. Part d’un mindset d’abondance de rencontre

⚠️ Allez, on passe à la vitesse supérieure.

T’as checké les signes, tu penses qu’elle est peut-être dans ton game.

Mais avant de foncer, t’as besoin de t’armer jusqu’aux dents.

On va parler de comment développer une situation d’abondance.

Parce que, soyons clairs, tu veux pas être ce mec qui se pointe avec sa soif d’amour comme seul bagage.

⚠️ Premier truc à éviter : le syndrome du NICE GUY.

Ouais, ce mec, toujours là pour rendre service, écouter les problèmes des autres, et qui, au final, se fait toujours friendzoner.

Ce type pense que plus il est gentil, plus il a de chances.

frustration-abondance-sexuelle

Grosse erreur.

Ça te rend juste prévisible et un peu désespéré.

Sois gentil, ouais, mais pas parce que tu penses que ça va te rapporter des points séduction.

Le travail sur soi, y’a que ça de vrai.

T’es le personnage principal de ta vie, pas un figurant.

Alors, bosse sur toi.

Deviens ce mec intéressant, confiant, celui qui a des passions, des hobbies, qui sait ce qu’il veut.

Les filles kiffent les mecs qui ont leur vie en main.

Ça leur montre que t’es pas juste là en mode needy, à attendre que quelqu’un vienne combler ton vide existentiel.

Varie les rencontres.

Ne mets pas tous tes œufs dans le même panier.

Si t’es en mode “Elle ou rien”, tu vas droit dans le mur.

Le truc, c’est d’élargir ton cercle social.

Inscris-toi à des activités, sort, va à des évènements.

C’est pas juste pour rencontrer des nanas, mais pour devenir ce mec sociable, intéressant, qui attire naturellement les gens.

Le piège à éviter ? Devenir le needy.

Ce mec qui attend une miette d’attention, qui vit pour l’approbation des autres, surtout des filles.

Ça te rend faible, mec.

Sois sûr de toi, de ce que tu vaux.

Et montre-le.

Pas en étant arrogant, mais confiant.

Réalise que tu mérites d’être désiré.

Pas parce que tu fais le clown ou parce que tu joues au mec parfait.

Mais parce que tu es toi, avec tes qualités et tes défauts.

Et si tu bosses sur toi, si tu deviens ce mec qui s’aime suffisamment pour ne pas accepter n’importe quoi, alors les filles le sentiront.

Elles sont comme des détecteurs de bullshit, elles savent quand t’es authentique et quand tu joues un rôle.

3. Apprends en plus sur elle

⚠️ Alors, t’as capté qu’elle était peut-être dans le même délire que toi, et t’as commencé à te bosser pour devenir le mec ultime.

Maintenant, c’est le moment de creuser un peu plus.

On va pas se mentir, si t’as pas un minimum de matière commune, tu vas galérer à maintenir la flamme.

Voilà comment tu vas faire pour découvrir ce qui la fait vibrer, sans passer pour un stalker creepy.

▶️ Écoute-la, bordel de merde.

C’est fou comme les mecs oublient leurs oreilles quand ils sont en mode séduction.

Ils se lancent dans des monologues sur leurs exploits ou leurs ambitions, pensant que ça va impressionner.

Erreur fatale.

Les femmes adorent parler de ce qui les passionne, et elles adorent encore plus un mec qui sait écouter.

Quand elle parle, elle te donne des infos en or sur ce qu’elle aime, ses hobbies, ses rêves.

C’est là que t’apprends vraiment à la connaître, et pas juste comme une silhouette sexy.

Joue les détectives sur les réseaux sociaux.

Tout le monde le fait, alors pas de faux-semblants.

Mais fais-le avec intelligence.

Tu vas pas juste liker chaque photo depuis 2013, hein.

L’idée, c’est de comprendre ce qui la fait tic et tac.

Quels genres de lieux elle fréquente?

Elle est plutôt concerts de rock ou expos d’art contemporain?

Ça te donnera des idées de sorties ou de sujets de conversation qui claquent.

Si vous n’avez rien en commun, autant le savoir tout de suite.

Parfois, t’as beau creuser, y’a juste pas de connexion.

Vous êtes aussi compatibles qu’un chat et une baignoire.

Ça arrive.

Si t’es un fêtard invétéré et elle est du genre à tricoter des chaussettes pour ses chats le vendredi soir, va falloir revoir tes attentes.

Et c’est ok.

Mieux vaut le savoir avant de s’embarquer dans quelque chose de voué à l’échec.

Sois malin dans ta façon d’en apprendre plus.

L’art de la conversation, c’est aussi l’art de poser les bonnes questions.

Montre de l’intérêt pour ce qu’elle te dit, rebondis sur ses propos, partage des anecdotes similaires.

Ça crée un lien, une complicité.

Et si tu découvres des passions communes, mec, t’es en or.

Ça te donne une raison de plus de passer du temps ensemble, et pas juste pour le plaisir de la séduire.

À lire aussi : 9 signes qu’elle veut coucher avec toi !

4. Affronte ta peur de l’approche

⚠️ Allons droit au but : la peur de l’approche, c’est le monstre sous ton lit.

Tu sais, celui qui te paralyse et te fait imaginer le pire.

Mais ici, on est pas dans un conte de fées.

Dans la vraie vie, le monstre, tu peux le buter.

Comment ?

En affrontant tes peurs, un râteau à la fois.

C’est parti pour démonter cette terreur de l’approche comme un pro.

Les râteaux : tes meilleurs potes.

Ouais, t’as bien lu.

Chaque râteau est une médaille d’honneur dans le game de la séduction.

Ça prouve que t’es dans l’arène, que tu te bats.

Les plus grands séducteurs te le diront : ils se sont pris des vestes à n’en plus finir.

Mais chaque échec les a rendus plus forts, plus malins.

Toi aussi, tu peux transformer la peur de l’échec en moteur de ta réussite.

⚠️ La timidité n’est pas une fatalité.

T’es timide ? Bienvenue au club, mec.

La bonne nouvelle, c’est que la timidité, ça se travaille.

Commence petit.

Parle à des inconnus, pas forcément des bombes atomiques, juste des gens.

Habitue-toi à l’échange, au rejet parfois.

Chaque interaction est une leçon.

Tu vas voir, avec le temps, aborder celle qui te plaît te semblera moins insurmontable.

Transforme la peur en adrénaline.

Plutôt que de voir la peur comme un frein, considère-la comme un boost.

C’est l’adrénaline qui te pousse à dépasser tes limites.

Accepte cette peur, embrasse-la même.

C’est la preuve que tu vis, que tu tentes quelque chose d’important pour toi.

Chaque fois que tu surmontes ta peur pour parler à une fille, tu gagnes en assurance.

Ne laisse pas les échecs te définir.

Un râteau ne fait pas de toi un loser.

Ça fait de toi quelqu’un qui a eu les couilles d’essayer.

Analyse ce qui n’a pas marché, ajuste ta stratégie, et remets-toi en selle.

L’important, c’est de continuer à avancer, à apprendre, sans jamais laisser l’amertume te gagner.

5. Montre lui qu’elle te plaît

⚠️ Attention, c’est le moment de montrer que t’es pas là pour enfiler des perles.

T’as pigé comment lire les signes, t’es devenu un mec en or, t’as appris à connaître ta cible et t’as apprivoisé ta peur de l’approche.

Maintenant, faut montrer à cette femme qu’elle te plaît sans pour autant passer pour un désespéré.

Fais-moi confiance, y a une science derrière tout ça.

Le langage corporel : ton premier ambassadeur.

Oublie les mots un instant.

Ton corps parle avant même que tu ouvres la bouche.

Se tenir droit, pas comme un I mais avec assurance, ça envoie un message clair : t’es confiant, t’es à l’aise dans tes baskets.

Le contact visuel ? Essentiel.

Ça montre que t’es sincère, que t’es là, vraiment là.

Et puis, y a ta voix.

Parle calmement, d’une voix grave.

Ça a un effet rassurant, séduisant.

T’es pas un ado en pleine mue, montre-lui.

intinct-homme-relation

▶️ Les kinos, ou l’art du contact physique léger.

C’est pas de la magie noire, mais presque.

Un effleurement au bon moment peut tout changer.

Elle porte un bracelet intéressant ?

C’est l’occasion de toucher délicatement son poignet en l’examinant.

Mais attention, si elle recule ou montre un signe de gêne, back off.

Le respect avant tout.

Le contact doit être naturel, pas forcé.

La pire erreur ? Devenir lourd.

La subtilité, mec, la subtilité.

T’es là pour montrer ton intérêt, pas pour l’étouffer.

Faut trouver le juste milieu entre être présent et être oppressant.

Un compliment par-ci, un sourire par-là, mais garde de l’espace.

La séduction, c’est un jeu de ping-pong, pas un monologue.

L’honnêteté, ça paye.

“Tu sais, je passe vraiment un bon moment avec toi.”

Parfois, les choses simples sont les plus puissantes.

Montre-lui que t’es là parce que t’apprécies sa compagnie, pas juste parce que t’as un agenda.

L’honnêteté crée une connexion réelle, et c’est ce que tu vises,non ?

6. Calibre ton game selon le contexte

⚠️ Alors, t’es prêt à calibrer ton game selon le contexte social?

Parce que, soyons clairs, t’approches pas une meuf en soirée comme tu le ferais au boulot ou dans la rue.

Chaque terrain de jeu a ses règles, et si t’es malin, tu vas les apprendre pour devenir le Messi de la séduction.

Attache ta ceinture, on décolle.

corcorans-grands-boulevards

En boîte de nuit : direct et sans détour.

La musique est forte, l’ambiance est électrique, et tout le monde est là pour s’amuser.

C’est pas le moment de jouer les poètes.

Sois direct, confiant.

Un simple “Salut, t’es superbe ce soir, je peux t’offrir un verre ?” peut faire des merveilles.

Mais garde en tête : si elle dit non, c’est non.

Pas de négociation, pas de drama, tu passes à autre chose.

Dans la rue : le charme subtil.

C’est la journée, les gens sont dans leur bulle.

Si tu décides d’aborder quelqu’un, fais-le avec légèreté.

Un compliment sincère sur son style, suivi d’un “Je sais que c’est inattendu mais je regretterais de ne pas te parler.”

La clé ? Sois prêt à continuer ton chemin si l’intérêt n’est pas partagé.

La rue, c’est pas Tinder, le respect avant tout.

Au travail ou dans ton cercle d’amis : la discrétion est reine.

Là, t’es sur un terrain miné.

Flirter au boulot ou avec une amie, ça peut vite devenir compliqué si ça tourne mal.

La stratégie ? La séduction passive.

Sois charmeur, drôle, intéressant, sans jamais franchir la ligne.

Attends les signaux de son côté avant de te lancer.

Et si t’es à un afterwork ou un évènement social, là tu peux augmenter un peu la température, toujours en lisant bien les signaux.

Adapte-toi, toujours.

Le contexte social, c’est un peu comme choisir sa tenue le matin.

T’y vas pas en smoking pour faire un footing, pas vrai ?

Même principe ici.

Sens l’ambiance, observe les dynamiques sociales, et ajuste ton approche.

La flexibilité, c’est ton meilleur atout.

Gagne en confiance avec les femmes : la méthode DDP

Alors, t’as suivi, champion ?

De l’art de lire les signaux d’intérêt au déploiement stratégique de ton charme selon le contexte, t’as désormais toutes les clés en main.

Souviens-toi, la séduction, c’est pas une science exacte.

C’est un art.

Et comme tout bon artiste, tu vas devoir pratiquer, échouer, puis pratiquer encore.

Tu veux plus facilement rencontrer des femmes qui te plaisent ? l’équipe DDP est là pour te coacher.

On fait le diagnostic de ta vie amoureuse, te donne accès à une communauté privée, et te propose un accompagnement de A à Z pour augmenter ta confiance masculine et te garantir une abondance de rendez-vous.

On a suivi déjà plus de centaines d’hommes et on a une moyenne de 4,8/5 étoiles sur Trustpilot.

Comme ce coaché, tu veux rencontrer plus de femmes qui te plaisent ? Prends rendez-vous ici.

Apprend à charmer (et garder) une femme qui te plait

Grâce aux nouvelles méthodes de rencontres en ligne d’un ancien ingénieur introverti :

7,427 inscrits nous font confiance

ALERTE INFO ! Jusqu'à +950 likes Tinder avec notre outil algorithmique 2024 :

TU OUBLIES CECI...

Avant de partir, laisse-moi t’offrir cet extrait de la méthode DDP…