▶️Recevez 1 mail privé & gratuit TOUS LES JOURS pour apprendre à PLAIRE aux femmes (même si vous êtes MOCHES) : cliquez ici !◀️

Polonaise et pole-danseuse : 2 baises imprévues en 48h !

baiser-une-fille

Polonaise et Pôle-danseuse : 2 baises imprévues en 48h !

C’était plutôt inattendu, mais j’ai eu un gros coup de bol ce week-end : deux nouvelles baises avec deux nanas différentes en 48h, sans avoir appliqué de techniques particulières (que vous connaissez sans doute mieux que moi en tant que fan de Dolteau et autres 🙂 ). Une Polonaise, et une pôle-danseuse, de la bonne matière première tout ça miam !! Bon ça n’égale pas le doublé inattendu de fin d’année dernière, mais ça passe.

Récit d’un week-end démarrant plutôt mal, pour finir en beauté avant d’entamer une nouvelle semaine de travail avec le sourire !

victoire-dragueur

Encore une victoire de Canard.

 

Acte 1 : une mignonne Polonaise de Happn

Vendredi. Je rentre de plusieurs jours passés à Bruxelles, fatigué, et un peu déprimé. Le blues du voyageur on va dire 🙂 Je ne suis même pas motivé pour sortir, donc j’annule la sortie drague du Vendredi soir. Mais je me dis que je ferai bien un petit rencard avant d’aller dormir, sans déployer mon jeu de drague habituel, juste histoire d’aller boire un coup, en mode “je m’en bas les couilles”. Je relance donc plusieurs nanas, dont cette Polonaise sur Happn à qui j’avais très peu parlé. En photo elle a l’air plutôt pas mal, je fais valider les photos à un pote qui m’encourage à y aller. OK donc je propose, et elle accepte de se rencontrer ce Vendredi soir. Elle me file son numéro dans la foulée.

Je file faire une sieste bien méritée en attendant, puis décale d’une demi-heure mon rencard en me réveillant parce-que je me suis réveillé un peu tard ahaha. Ça me fait chier d’y aller en fait, je suis fatigué et donc à deux doigts d’annuler. Bon allez mec, un petit rencard, ça va te faire du bien, lance-toi ! Je m’habille, et on descend les escaliers pour rejoindre le froid polaire Parisien.

Je l’a retrouve en bas de chez-moi (en retard), et lui dit qu’on va dans un bar (à 20 mètres à coté en fait lol). Exit mon jeu de drague habituel, je vais prendre mon temps cette fois. Je ne cherche pas à la draguer, ni à rien faire de particulier en fait. Vol à vue, presque comme si j’allais boire un coup avec un pote, sans attendus particuliers. La fille est plutôt mignonne, mieux qu’en photo, gros seins, sans être un canon de beauté pour autant. Elle est Polonaise, mais parle un Français impeccable, super intelligente, et on a pas mal de passions en commun (dont la photographie), ce qui a pas mal aidé pour se sentir connecté. La projection en est donc très facilitée. On se montre mutuellement nos photos de shooting, car elle a déjà aussi posée en photo devant un photographe. Du coup on va rester 2h15 dans le bar à enchainer les demis de bières (qu’elle me paye). Comme deux potes en fait. Je ne fais même pas de drague explicite du tout, on ne s’est pas encore touchés (sauf pour comparer nos bronzages), mais je sens qu’elle est intéressée. La seule sexuation que j’ai faite, c’est lui demander les différences entre les garçons Français et Polonais 🙂 Elle me dit qu’en France, il y a beaucoup plus de “Beaux Gosses”, et qu’en général ce sont de meilleurs coups, car les Polonais sont très égoïstes sur leur plaisir.

polonaise-happn

Notre belle Polonaise, dans ce qui ressemble à un selfie.

 

Il fait très très froid, et je remarque que ses mains sont gelées. J’en profite donc pour la caresser au bout de 2h de rencard, et je laisse ma main dans la sienne. Et ça passe, nous nous donnons la main comme deux amoureux, sans lâcher prise. A la fin, n’y tenant plus, je propose d’aller chez moi :

Dragueur de Paris : “J’habite à une minute à pied, on va se mettre au chaud”
Polonaise : “Je sais pas, je vais pas rentrer trop tard à mon avis”
Dragueur de Paris : “Accompagne moi, je te montre mes photos comme ça”
Polonaise : “OK !”

On arrive chez moi, comme promis je lui montre les photos (mais c’était juste un prétexte bidon pour la faire venir jusque dans ma tanière bien entendu). En arrivant, je remarque qu’elle enlève ses chaussures. Quand une fille fait ça, c’est un trèèèèès bon signe croyez-moi 🙂 Je la fais s’asseoir sur moi, et elle me colle directe en mettant ses deux bras autour de moi. OK maintenant c’est clair et net qu’elle est intéressée, les jeux sont faits. Je fais volontairement durer le suspens pour faire grimper la tension, puis on s’embrasse 🙂 Et on se chauffe dans la foulée, on ne parle plus, nous exécutons des enlacements torrides mêlés de french-kiss jusqu’au fond de son gosier. Je l’a déshabille assez vite, et on fait l’amour sans résistance de sa part. 🙂

Elle passera la nuit chez moi, et repartira le lendemain matin.
Je ne pense pas que je la reverrai, mais c’était cool. C’était plutôt un bon coup, mais au pieu il lui manque le “petit truc” qui me déclenche des orgasmes de fou. Et en plus elle est clitoridienne à 300% c’est super chiant : quand je l’a doigte ou cuni elle crie de fou, et quand je l’a pénètre…..aucun cri lol. Super gênant. Je déteste les filles insensibles à ma bite.
En tout cas, je n’oublierai jamais ses seins. En apparence pas si gros, mais quand tu retires son soutien gorge, c’est comme quand tu enlève le papier plastique d’un chokobon…..

 

Acte 2 : une pole-danseuse (de Happn aussi)

Dimanche, je récupère de la soirée du Samedi, où un pote a vomi chez moi, et j’ai la tête dans le cul. Je me branle deux fois dans l’après-midi, fais le ménage, et dégaine mon téléphone en étant allongé sur le canapé-lit : lancement de l’application Happn. Il y a deux filles que j’ai travaillé dans la semaine, et qui sont OK pour se voir. Je prévois de rencontrer les deux, mais comme la première est en retard, je fois annuler la 2ème. All-in sur le premier rencard donc !

En l’occurrence, il s’agit d’une grande blonde avec qui j’avais à peine parlé (une dizaine de messages assez courts), mais semblait OK pour se rencontrer. Je l’a fait venir en bas de chez moi comme d’habitude, comme avec la Polonaise, direction mon bar préféré, avec toujours la même serveuse qui commence à bien me connaitre maintenant 🙂 État d’esprit ce soir : quasiment le même que Vendredi avec la Polonaise. J’ai failli annuler par manque de motivation + porno deux heures avant, mais finalement j’y suis allé quand même. Nous sommes donc dans un contexte très similaire à l’acte 1.

blonde-pole-danseuse

Faut dire qu’elle a l’air bien bandante, comment résister ?

 

Madame a 28ans, 1m77, pratique de la musculation et….du pôle dance 🙂 rien que ça ! Elle a donc le physique qui va avec : corps super fin, cul bombé bien dessiné, et longues jambes de panthère. Et comme je fais aussi de la muscu, la connexion émotionnelle en est très facilitée. On parle physique, muscu, protéines en poudre, et voyage. Elle sort d’une relation de 4 ans, qui s’est achevée il y a 6 mois. Par expérience + ressentie sur le moment, je pense qu’elle est en mode “rattraper le temps perdu” et qu’elle doit enchainer les mecs sans trop se fouler, histoire de s’amuser. Hypothèse à vérifier durant le rencard, mais le signe est bon ! Elle me raconte qu’elle a rencontré trois mecs avant moi, mais que les trois ne lui plaisaient pas. Du moins, c’est ce qu’elle m’a raconté (je saurai plus tard que la vérité est toute autre, essayez de deviner ce qu’il en est avant d’obtenir la réponse hihihi) !

On parle normalement, et comme je me suis branlé 2h avant, je ne fais aucun kino, ni aucune véritable “drague” dans le sens technique du terme. Mais je sens qu’elle est intéressée. On reste 1h au bar, puis je propose d’aller chez moi sur un prétexte bidon, et ça passe.

Arrivés chez moi, on boit un verre de vin, puis je l’embrasse. Elle reste un peu distante, ce qui me décontenance un peu. Je la rechoppe, et puis voici ce qu’elle me sort :

Pôle-danseuse : “Tu as faim ?”
Dragueur de Paris : “Euh….faim de quoi ?”
Pôle-danseuse : “Lol, faim de physique”
Dragueur de Paris : “De toi tu veux dire ?”
Pôle-danseuse : “Oui”
Dragueur de Paris : “Bah oui bien sûr que j’ai envie de toi”
Pôle-danseuse : “Tu veux coucher avec moi c’est ça ?”
Dragueur de Paris : “je suis un mec, bien sûr que j’en ai envie”
Pôle-danseuse : “OK alors”

surprised dog

WHAT THE FUCK !

 

Mais elle est sérieuse, c’est ça le pire ! Pour le coup, ce qu’elle m’a sorti m’a bien déstabilisé, ça ne m’était jamais arrivé de brut en blanc, comme ça, comme un cheveu sous la soupe. Qu’une femme ait les couilles (si je puis dire) de balancer ça en plein milieu de la conversation, elle devait avoir sacrément envie. J’étais un peu sur le cul pour tout vous dire.

Mais peu importe, le clairon a sonné, c’est l’heure de la charge mon capitaine : ayant l’autorisation du général des armées, je lui saute dessus sans ménagement, et on baise directement. Corps de fou, baise plutôt pas mal, mais sans plus.

Ensuite on reparle un peu sur le lit, sur la musculation. Elle me montre des vidéos d’elle faisant du pole-dance.
Elle m’avoue au passage que les 3 mecs qu’elle a rencontrés avant moi……en fait elle a couchée avec 2 d’entre eux 🙂 C’était donc bien ça, elle rattrape le temps perdu de sa dernière relation. Soi-disant ces mecs étaient moches, quelle grosse mytho ! Comme quoi, les femmes sortant de couple sont souvent les plus open pour baiser en assumant le truc 🙂

Je vais changer de technique en rencard : en étant moins agressif, ça marche mieux en fait. Dans la phase bar tout du moins. Lundi j’étais en mode agressif et j’ai foiré deux rencards d’affilé. Et vendredi/dimanche j’y vais en mode “je m’en branle” (je me suis même branlé un peu avant le rencard), et la baise est passée tranquille. Calme tout le rendez-vous, puis basculer en mode acteur porno une fois chez moi, et ça passe crème. La nana est complètement trempée en retirant le pantalon. Je vais tester ça sur les prochains dates avant de valider définitivement.

Un jour je penserai à rédiger un eBook sur la drague depuis Tinder/Happn, mes deux applications préférées (mais avant ça je termine mon eBook en cours de finalisation 🙂 ).

 

Dragueur de Paris

 

Réseaux sociaux

Plus d'articles
Date avec une policière : baise en 2h