▶️Recevez 1 mail privé & gratuit TOUS LES JOURS pour apprendre à PLAIRE aux femmes (même si vous êtes MOCHES) : cliquez ici !◀️

La DOMINANCE : cette qualité ESSENTIELLE si vous voulez séduire !

La dominance est la qualité LA PLUS IMPORTANTE pour chopper

Beaucoup de naturals ne se basent d’ailleurs pratiquement que sur ça. C’est également une qualité primordiale pour chopper. Que ce soit dans la rue, en fac, en boite de nuit, et même sur Tinder ! Cette qualité essentielle est si importante que j’y met un accent particulièrement FORT en coaching avec mes élèves.

Vous pouvez être le mec le plus intéressant, drôle et extraverti….et n’arriver à rien si vous avez honte d’être un homme.

Cette réalité peut sembler ÉVIDENTE, pourtant je vois encore une majorité d’homme se concentrer sur le fait d’être “fun et marrant” plutôt que sur cette qualité essentielle qu’est la DOMINANCE.

Je connais des gars vraiment beaux gosses qui ont tellement peur de faire quoi que ce soit qu’ils ne choppent évidemment jamais. A l’inverse, je connais aussi pas mal de gars pas forcément intéressants, mais qui n’ont pas honte de leur désir, et qui poursuivent à peu près tout ce qui est joli, a deux jambes et un vagin.

Je vous laisse deviner leurs résultats.

 

Devenir dominant devrait être votre PRIORITÉ !

Être dominant veut dire beaucoup de choses, et c’est fondamental. Cela devrait d’ailleurs être une priorité pour chaque mec voulant devenir meilleur avec les filles. Je vais donc vous l’expliquer en commençant par ce qu’elle n’est pas – et c’est là qu’est l’erreur fondamentale que fait la communauté à ce sujet.

Si vous êtes familier des forums de séduction, vous savez déjà quelle importance il y a à être « Alpha ». La communauté définit généralement l’alpha comme celui qui commande, celui qu’on écoute et qu’on n’interrompt pas, celui vers qui les filles vont, celui que les mecs respectent, etc. Et c’est là que les emmerdes commencent pour vous.

En effet, à partir de cette définition factuelle, il est aisé de déduire que pour être alpha, il faut que les gens vous respectent, vous écoutent, etc. Et qu’inversement, dès qu’ils ne le font plus, alors vous n’êtes plus alpha.

C’est comme ça que s’installe, dans l’esprit de nombreux apprentis-players, une peur extrêmement nocive qui vient de la dépendance à ces indicateurs.

Ils deviennent dépendants du fait qu’on les écoute, du fait qu’on les respecte… Parce qu’ils pensent que c’est comme ça qu’on devient alpha. Ils deviennent des dominateurs frustrés, au sens où ils veulent s’imposer parce que c’est leur seule façon de se sentir bien. On se retrouve ainsi avec des sujets sur les forums du genre : « Un mec m’a chambré aujourd’hui, comment lui répondre de façon alpha ? ». Et ceux qui parviennent à s’imposer développent souvent une forme de complexe de supériorité associé à une obsession du contrôle assez terrifiante.

Mais vous voyez déjà que cette voie est sans issue. En effet, en devenant dépendant de l’approbation des autres – même si cette approbation signifie que vous les dominez – vous développez paradoxalement un état d’esprit soumis.

Voilà le paradoxe de la dominance telle qu’on la trouve dans la communauté : elle est factuellement bien définie, mais en pratique, elle vous conduit dans le mur. En outre, c’est un paradoxe répandu dans toutes les techniques.

Prenez celle qui consiste à arriver exprès en retard. Les mecs dominants arrivent (parfois) en retard, parce qu’ils avaient quelque chose à faire et n’allaient pas se presser juste pour une fille. Les apprentis players, eux, arrivent en retard pour avoir l’air cool. De fait, ils continuent de raisonner comme des AFC, car ils font ça pour plaire à la fille. C’est pour ça que même à haut niveau, beaucoup de players ne sont toujours pas heureux : ils sont toujours dans l’ idée qu’ils doivent plaire aux femmes.

Alors comment devenir dominant, si le simple fait de vouloir le devenir empêche d’y arriver ? En dépassant l’erreur de la communauté et en changeant de niveau d’analyse. Si effectivement les alphas sont respectés, ce n’est pas le respect qui les rend alpha. C’est leur état d’esprit et leur façon d’être qui leur vaut le respect.

Le comportement des autres vis-à-vis des alphas n’est que la partie émergée de l’iceberg : l’explication de ce qu’est vraiment la dominance se trouve dans un état d’esprit particulier.

Etre dominant consiste à avoir un état d’esprit où vous privilégiez ce que vous voulez sur ce que veulent les autres, pas dans le sens où vous voulez avoir raison, mais dans le sens où vous ferez ce que vous voulez quoi qu’il arrive. Un mec dominant n’a pas peur de toucher les gens, mecs et filles, de donner des petites tapes ou de prendre par le bras. Il n’a pas peur de se tenir droit, ni de lever la tête.

Il prend la main d’une femme quand il le veut. Il soulèvera une fille sur son épaule ou lui mettra une tape sur les fesses, sans attendre son approbation.

En un mot, le mec dominant sait ce qu’il veut, il est confortable avec cela et n’a donc pas peur de le montrer.

C’est de là que vient le terme de « qualification » dans la communauté, le fait de tester une fille pour voir si elle vous convient. Cela provient d’un état d’esprit dominant : un homme qui sait ce qu’il veut d’une femme (et de la vie) n’hésite pas à littéralement filtrer les femmes pour voir celles qui lui conviennent, et n’a pas peur de ne pas avoir les autres.

Un homme dominant est libre dans sa tête et inclut dans sa réalité ceux qui peuvent y contribuer : il demande à une fille de lui acheter un truc sur le chemin d’un rencard parce qu’il en a besoin. Et sa façon de demander ressemble plus à un ordre qu’à une question.

Attention, être dominant ne signifie pas être un connard, mais c’est ce qui explique que les connards soient si attirants.

Un connard exige toujours, sans jamais donner. Un homme dominant sait ce qu’il veut, mais il sait aussi récompenser, et faire en sorte que les gens qui font partie de sa vie se sentent bien. Il les taquine, il fera spontanément un bisou à une fille parce qu’elle est cool, ou il la prendra dans ses bras. Sans jamais chercher l’approbation, juste parce qu’il l’aime bien. Il montre ainsi que sa réalité est géniale, et qu’en faire partie est une véritable récompense.

Être dominant ne vient pas forcément tout seul: cela arrive avec l’expérience qu’on gagne à force de voir qu’on obtient ce qu’on veut en faisant l’effort d’y aller. C’est pour ça que vouloir « avoir l’air alpha » ne peut que faire de vous un soumis ou un connard obsédé par le contrôle.

Être dominant n’est pas quelque chose qui se définit par rapport aux autres, mais par rapport à vous-même. Vous êtes dominant quand vous avez vos priorités et que vous vous y tenez.

Vous vivez selon les principes que vous estimez les meilleurs, et vous n’avez pas peur de faire face et de persévérer lorsque les choses ne vont pas dans votre sens. Vous n’avez pas non plus peur de faire ce que vous voulez seul. Quand une soirée ou un évènement ne vous plaît pas, vous voyez comment vous pouvez rendre ça sympa pour vous, et si vous n’y parvenez pas, vous partez ou vous l’ignorez.

Quand vous êtes dominant, les choses arrivent sous vos conditions, ou elles n’arrivent pas. Vous parlez de ce dont vous voulez parler, pas de ce que vous croyez intéressant pour les autres, et vous attendez des autres qu’ils vous apportent au moins ce que vous leur apportez.

Dans le cas de la drague sur campus, vous n’attendez pas qu’elle fasse quelque chose ou qu’elle vous remarque. Il y a une place libre à côté d’elle ? Vous y allez et vous discutez. Vous essayez de voir si elle est sympa. Et si elle l’est, vous voyez jusqu’où vous voulez aller. Une fille vous plaît en soirée ? Vous allez la voir et discutez de façon à voir si elle est cool ? Vous lui dites ce qui vous plaît, pas ce que vous croyez qu’elle veut entendre.

Demandez-vous ce que vous voulez de la vie et des filles. Écrivez-le. Écrivez vos priorités, ce que vous voulez, sans vous soucier de savoir si c’est bien ou mal, ou si un forum, un coach ou vos camarades trouveront ça cool.

 

 

Créez votre vie, et faites en sorte de n’y inclure que ce qui y contribue.

J’ai commencé par la dominance car c’est vraiment un aspect important et difficile à travailler, au sens où une bonne partie des messages que l’on reçoit dans la vie vont dans le sens de nous faire faire ce qu’on ne veut pas faire. Ceci dit, les autres qualités sont cruciales également, je vous en parlerai très prochainement.

Par ailleurs, je vous annonce que le prochain article sera posté le 27 décembre. Je serai alors à New York, chez un pote extrêmement bien connecté sur son campus. Le genre de personnes qui connaît tout le monde, toutes les fraternités et tous les promoteurs des clubs environnants. Je vous raconterai comment le Game social peut faire des miracles, même quand vous ne connaissez qu’une seule personne.

Cet article sera par ailleurs TRÈS particulier, parce qu’il vous donnera un truc infaillible pour être certain de repartir accompagné au Réveillon.

Alors ne le ratez pas !

Réseaux sociaux

Plus d'articles
Faut-il ARRÊTER de regarder du PORNO pour draguer ?