▶️Recevez 1 mail privé & gratuit TOUS LES JOURS pour apprendre à PLAIRE aux femmes (même si vous êtes MOCHES) : cliquez ici !◀️

Dernier jour avant Paris : deux date, une cavalière, et une faciale !

dragueur-de-paris-deux-dates-une-cavaliere-et-une-faciale
dragueur-de-paris-deux-dates-une-cavaliere-et-une-faciale

Dernier jour avant Paris : deux dates, une cavalière, et une faciale !

Cette fois, c’est sûr : c’est la dernière fois que je fais un date dans mon petit Sud de la France ! Ou plutôt MES dates, car je réussis à en caler deux le dernier soir avant que je débarrasse l’appartement de mon lit notamment, et mon bureau. Au milieu de cela trainent des cartons, et un bordel monstre. Mission : ramener une (ou des) fille (s) dans tout ça. Impossible vous avez dit ? Allons voir ça !

dragueur-de-paris-demenagement

On ne critique pas : Dragueur de Paris déménage….à Paris !

Date 1 : La bibliothécaire

Il s’agit cette fois d’une nana qui m’a open toute seule comme un grande sur Tinder. En visualisant les photos, elle a l’air vraiment pas mal. Madame fait du cheval et semble avoir de belles cuisses toutes aussi gouteuses que celles d’un jambon sans gras. Je préférerai avoir son cheval dans une assiette, mais bon, restons politiquement très correct.

Bref, j’ai pas grand-chose à faire, juste draguer sans trop forcer, et je finis par mettre la pression pour se voir le dernier jour où je peux (car elle voulait se voir plus tard). Je ne lui dis pas la vérité, mais invente un « voyage à Paris », ainsi qu’un « achat immobilier » pour justifier mon déménagement. Elle ne creuse pas beaucoup plus loin, ça fonctionne. En plus mon récit était truffé d’incohérences. Faut croire qu’elle est attirée alors ! Une nana pas attirée relève toujours la moindre incohérence pour un rien.

Je la retrouve en ville, et elle est toute mignonne 🙂 On se cale donc en bar avec une serveuse arabe qui nous amène nos bières respectives. 30minutes de blabla, elle rougie, rigole, pouffe, ne tient pas le regard….elle est clairement attirée, j’en profite pour lui faire un baise-main afin de la faire rougir encore plus. OK c’est bon, c’est clair que je vais la serrer.

Au niveau de la frame, elle me dit avoir fait plusieurs rencards avant moi, mais sans succès à chaque fois. Comme elle le justifie avec son cerveau de femme, elle n’avait « pas le feeling », pas le « petit truc en plus ». Comprendre que les candidats étaient sans doute de gros puceaux dépourvus de virilité !

Confiant, une fois nos bières finies, je lui dis qu’on bouge “pour marcher ». En fait on parcourt seulement 30 mètres, pour s’asseoir sur un banc afin qu’elle soit plus près de moi 🙂 Je me rapproche, et elle aussi. Du coup, je l’embrasse directement sans aucune formalité. Elle semble à fond, et m’avoue ne pas avoir embrassée un garçon depuis longtemps. Nous exécutons donc l’entrelacement de nos langues l’une contre l’autre, quel délice. Je lui raconte ensuite mon déménagement à venir, lui fais remarquer qu’elle a froid, ce qui me donne le prétexte royal pour…..lui montrer mon bordel chez moi, et par la même occasion, lui prouver qu’effectivement je déménage 🙂 (elle ne me croyait pas au départ, donc je me suis servi de ça).

On arrive donc, et comme il n’y a plus de chaises, on se met directement sur le lit. Mon coloc étant parti, il n’y a que nous deux dans cet immense T3. Donc forcément, ça part en gros roulage dans tous les sens, mains dans le cul, sur les seins, etc…..elle commence à vriller, mais se ressaisit et dit qu’elle ne couchera pas ce soir. Sauf que du coup, je suis dans la merde, car elle ne sait pas que c’est ce soir ou jamais.

J’ai donc un choix à faire.Pourquoi ? Parce-qu’en parallèle, j’ai prévu un deuxième date juste après ! Pour être plus précis, voici un petit rattrapage temporel. Je devais voir cette dernière en premier, mais j’ai préféré décaler à plus tard, soit une heure très tardive qui est…..23h ! Et en parallèle, lui notifier de prendre son pyjama pour qu’elle puisse dormir. Et contre toute attente, c’est passé, donc j’ai confirmé l’heure pendant que j’étais allé pisser dans le bar avec ma première date.

Ça aurait du me laisser le temps de travailler la première, mais l’heure tourne visiblement plus vite que mon ombre. Il est déjà 22h30 passé, et clairement je sens que je ne la baiserai pas. Ou alors après moult efforts, mais je sens que la 2e date est bcp plus open vu qu’elle accepte de dormir chez moi alors qu’on s’est pas vus. Je fais donc le seul choix stratégiquement valable : écourter le premier date pour me concentrer sur le second, qui me semble plus prometteur !

 

Date 2 : La bretonne

Une fois ma première date partie, j’ai à peine le temps de souffler que la 2e me notifie son arrivée. Je temporise un peu le temps que ma première date s’en aille (imaginez que je la recroise dehors alors que je suis censé aller me coucher 🙂 ), et vais la chercher en cette heure tardive, vers 23h15, alors qu’elle se lève le lendemain à 5h du matin. Je la vois arriver avec un sac à main assez large, ce qui me fait dire qu’elle a bien pris ses affaires de nuit, comme convenu. 🙂

On arrive donc au bar histoire de ne pas aller trop vite. La serveuse me lancer un regard bizarre, car c’est la même que tout à l’heure, donc elle comprend que j’enchaine les dates. Sauf qu’au lieu de me dénoncer, elle annonce que le bar va fermer ! C’est du pain béni pour moi, donc je l’emmène ailleurs sans lui dire où, plus exactement en direction chez moi. Et en sortant les clefs :

Fille : “D’habitude je ne vais pas chez les gens comme ça”
Dragueur de Paris: “Eh ben tu feras une exception pour cette fois”

De toute façon elle n’avait pas le choix lol. Donc on arrive, on s’installe au milieu de mon bordel et des cartons partout, et surtout, du lit double place qui était occupé par une autre Madame il y a à peine 20minutes ahahahha. Blabla pendant 30min sans rien tenter, mais je vois qu’elle est open. Je finis par m’asseoir directement sur le lit à côté d’elle, et l’embrasse encore une fois sans l’avoir touchée au préalable ! (comme la première date quoi)

Fille : “Ah oui t’es un rapide toi !”

Elle embrasse trop bien, donc on se donne des french kiss ultra-longs, et nous basculons au stade préliminaire tout doucement. Et là, gros blocage de sa part, elle m’annonce qu’elle ne voudra pas baiser, car elle l’a pas fait depuis 1an et ne veut pas le faire avec “un gars rencontré comme ça”. Ok cocotte, on verra ça. Je ralentis, puis reviens à la charge. Push/pull, reculer d’un pas pour avancer de deux pas. Lécher un sein, puis le ventre pour ralentir, avant de revenir sur les deux seins comme un  camionneur, et ainsi de suite de plus en plus fort.

Ensuite elle m’annonce qu’elle est fatiguée, donc qu’on va se mettre dans le lit. Elle se déshabille devant moi dans le coin de ma chambre (hihihi) et se revêt d’une nuisette…..OMG….ultra bonne et avec des gros seins ! Je me déshabille à mon tour et l’attends sous les draps en train de me branler en la regardant. Puis elle s’installe sous la couette, j’éteins la lumière, et lui saute dessus comme un australopithèque ! On se chauffe pendant 30min, mais elle veut toujours pas. Alors je commence à lui prévenir de ce qu’il va se passer :

Dragueur de Paris: “Tu sais, si j’ai pas mon orgasme, je pourrai pas dormir de la nuit, donc toi non plus 🙂 “
Fille: “Ce n’est pas que je n’ai pas envie, j’en ai envie, c’est juste que je ne veux pas le faire là comme ça

Qu’à cela ne tienne, je vais la chauffer et mimer des mouvements de baise jusqu’à 2h du matin. Je lui lèche tout le corps (sauf la chatte) et la fais me branler. Mais elle refuse de me sucer. Putain même ça, elle fait chier ! Je ne lâche rien, mais l’heure tourne irrémédiablement, et vers 2h15 du matin, je comprends que je ne la baiserai pas, malgré le fait qu’elle a le souffle extrêmement fort et que je sente sa chatte mouillée, je n’arrive pas à débrancher son cerveau cette fois. Je me dis donc que je vais jouir sur elle, qu’elle le veuille ou non, car j’ai envie de la pourrir pour ne pas avoir voulu se laisser abandonner.

Elle recommence à me branler, et je fais l’acteur porno en la guidant tout en la léchant comme un chien. Puis vient mon orgasme, et j’éjacule tout sur son corps ahahhahaha.

lecher

Que j’aime ce moment, cette expression, cet échange intime…..

 

Elle court se rincer sous la douche en mode “c’est dégueulasse, puis n’ayant plus de libidos, nous nous endormons rapidement. Je ne la reverrai pas, car je déménage le lendemain. Pas grave, j’ai plutôt bien profité de son corps. 🙂

 

Épilogue + leçon

La première date m’a harcelée de textos pour qu’on se revoie, sauf que bien évidemment, ce sera logistiquement impossible. J’ai donc fini par laisser tomber, pour me concentrer sur les meufs de paris qui me sont maintenant accessibles.

La seconde date, comme je le sentais, ne m’a donné que de brèves nouvelles, sans plus. J’ai vite laissé tomber aussi, pour la même raison logistique que la première date. Et puis, après avoir pourri sa nuit comme ça, c’était obligé que je ne la revois pas 🙂 Je le savais, ce pourquoi j’ai bourriné et que j’en ai bien profité !

Place à Paris maintenant, qui sera l’objet de mon prochain post……dés que j’aurai du temps pour l’écrire, car j’ai déjà quelques dates cette semaine, et mon travail + le sport me bouffent un temps monstrueux !

 

Tu veux d’autres récits du même genre, en mieux ?

TOUT se trouve dans mon journal 🙂 Et tu vas découvrir que ce genre d’histoires peut arriver bien plus souvent que tu ne peux l’imaginer !

Le journal dun dragueur 2015-2017
Le journal dun dragueur 2015-2017

Télécharger le JOURNAL du DRAGUEUR - 2015 à 2017 !

 

Réseaux sociaux

Plus d'articles
Polonaise et pole-danseuse : 2 baises imprévues en 48h !